Confiserie Zurcher depuis 1862
C'est en 1862 que Théophile Zurcher fonde la Confiserie du même nom, à Colombier, dans le canton de Neuchâtel. Rapidement, l'entreprise se développe et la clientèle se déplace de loin pour déguster les produits artisanaux qui font la réputation de la maison.

Le gâteau aux amandes devient une spécialité reconnue de l'établissement et les commandes ne cessent d'affluer de toute la région et même au-delà. Avec la guerre, en 1914, le prix des amandes flambe et il devient impossible de continuer à produire tel quel ce fameux gâteau. Théophile Zurcher est donc contraint à innover. Il remplacera alors les amandes par des noisettes, dont le prix est beaucoup plus accessible en ces temps de guerre. Ce fut un véritable succès ! La nouvelle recette remporta tous les suffrages et la recette de ce gâteau aux noisettes restera inchangée jusqu'à nos jours et continue encore aujourd'hui à contribuer à la renommée de la maison.

En 1975, Philippe Zurcher, fils de Jean Théo, va succéder à son père à la tête de l'entreprise. Philippe Zurcher apportera un renouveau, grâce aux nombreux stages qu'il a effectués dans les meilleures confiseries établies en Suisse. Il modernisera alors la confiserie et y installera un nouveau laboratoire, à côté de la maison.

Depuis 2008, Christophe, fils de Philippe et petit-fils de Jean Théo va à son tour prendre la tête de l'établissement, en y apportant l'énergie de la jeunesse et en réalisant de nouveaux produits fort appréciés. Toutefois, de génération en génération, la tradition sera conservée tout en privilégiant les innovations indispensables au bon développement de l'entreprise.


Article paru dans le Courrier du Vignoble
mardi 7 septembre 1976

Voeux pour la nouvelle année
1885